Les Protecteurs du Pacte Secret

L'antre mystérieuse des chasseurs du Trésor...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Pacte secret de l'Huître Majestueuse

Aller en bas 
AuteurMessage
Nienna
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 538
Age : 33
Localisation : Saralindë, Nivalis
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Le Pacte secret de l'Huître Majestueuse   Jeu 22 Fév - 23:54

Tyran: Dame Nienna de Saralindë

Stratège: Seigneur Triskö d'Adwilian

Diplomate: Seigneur voyageur Nalikith de Shenirisha

Videur: Seigneur Uhel Mabanavel de Kitoawa

Grand Ambassadeur: Seigneur Ishe de Fafur

Semeur de pagaille: Seigneur Etael, fléau d'Elil-Galas

Espionne: Dame Celoviel d'Elril-Galith

Estampille: Secrète, égoïste




Au mois de mai de l’an 72 survint une terrible pénurie dont tout l’Empire se souvient encore. Rien ni personne ne fut épargné. Les sources s’étaient taries ou étaient contaminées, les champs ne produisaient plus rien, les animaux faméliques ne suffisaient pas à assouvir la faim des populations, mais les empoisonnaient au contraire.

Cette situation intolérable ne pouvait durer. En plus de lutter contre la faim et la maladie, nombre de Seigneurs et Dames subissait aussi, quotidiennement, les soulèvements de leurs peuples affamés et à bout. Ne comptant plus depuis longtemps sur l’intervention de l’Empereur, un petit cercle de dirigeants de royaumes amis se réunit et tint conseil dans l’espoir de trouver une solution. Or, il advint qu’un vieux mage habitant l’un de ces royaumes retrouva sur un antique parchemin une légende apparemment grotesque, qu’il préféra tout de même rapporter au conseil. Celle-ci racontait justement l’histoire d’une famine telle que celle qui sévissait alors : « (…) Toutes les créatures vivantes étaient touchées par cette catastrophe et mouraient une à une… Toutes ? Non ! Une espèce très rare vivant dans les bas-fonds marins résistait encore et toujours à la contamination : L’Ostra Majestosa, ou Huître Majestueuse, fut en effet épargnée par la maladie. Ne se nourrissant qu’une fois par an, elle venait de renouveler ses ressources vitales et commençait son hibernation, qui devait durer le reste de l’année, quand la pénurie débuta. Enfermée hermétiquement dans sa coquille, elle ne fut pas non plus contaminée par l’eau (…)»

Le conte expliquait ensuite que l’unique représentante de l’espèce continuerait à dormir du sommeil du juste jusqu’à être trouvée par un Seigneur ou une Dame, qui la reconnaîtrait à la perle qu’elle cachait en sa coquille, dernière perle du trésor sacré des huîtres. Celui-ci avait été éparpillé aux quatre coins des mers, et était supposé combler tous les désirs de son ou ses possesseurs. La légende se terminait enfin par une prophétie, qui indiquait que quiconque boirait le jus contenu dans la coquille de l’Huître Majestueuse ne connaîtrait plus jamais la faim, mais que, se faisant, il n’aurait de cesse de retrouver les autres perles perdues du trésor sacré.


La plupart des Seigneurs présents se moquèrent du vieux sage et n’y pensèrent plus. Mais trois d’entre eux, deux Seigneurs et une Dame, considérant qu’aucune piste n’était à négliger, envoyèrent hydres, sirènes, plongeurs et génies pour chercher l’auguste mollusque.

Leur recherche ne fut point vaine. Au bout de quelques semaines, une sirène ramena du fond des mers de l’ouest une huître d’une espèce inconnue. Sa taille en soi était exceptionnelle, et sa coquille dégageait une faible lueur, rehaussée par l’eau boueuse qui ruisselait de son lit d’algues mortes. Contrairement aux autres créatures encore vivantes à cette époque, elle ne semblait pas altérée, mais, au contraire, en parfait état.

Après de nombreux efforts, on parvint à l’ouvrir. Réveillée en sursaut, la petite huître qui était à l’intérieur cligna des yeux, bailla, s’étira, regarda autour d’elle et se rendormit. Devant un tel miracle, les deux seigneurs et la dame, stupéfaits, restèrent bouche bée. L’un d’eux se ressaisit heureusement et alla chatouiller le petit ventre grassouillet de l’huître (probablement en pleine digestion) pour la réveiller à nouveau. Celle-ci eut un petit rire d’enfant, puis s’étrangla d’effroi en voyant le gros doigt qui la touchait. Elle se recroquevilla sur elle-même, dévoilant sous sa chair grise une perle splendide, qui correspondait en tous points à la description qu’en faisait la légende.

Cette fois, les trois compagnons laissèrent éclater leur joie, sûrs que la fin de leurs souffrances était proche. Ils se partagèrent le jus dans lequel baignait l’huître, et instantanément, leur faim fut calmée et ils reprirent des couleurs. Mais en même temps, une volonté de protection jalouse de l’Huître Majestueuse les envahit, ainsi que l’envie irrésistible de découvrir les autres perles du trésor pour le reconstituer et acquérir l’absolue félicité promise. Ils se jurèrent une fidélité sans faille pour toute la durée de leur quête au moins, ainsi que de garder précieusement le secret de l’existence de l’Huître Majestueuse et de son trésor, préférant ne partager avec personne cette manne nutritive providentielle.



Structure et organisation


La chef, le diplomate et le stratège forment le Grand Conseil.

Le diplomate s’occupe des relations avec les autres guildes.

Le stratège se charge d’élaborer les plans d’attaque et de défense collectifs de nos membres.

Les membres de notre guilde sont égaux. Les décisions importantes seront donc votées à la majorité, toutes les voix étant égales, sauf celle de la chef, qui comptera double. Cependant, en cas de litige ou d’égalité des voix, le Grand Conseil se réunira et décidera de la conduite à suivre. Si les dissensions persistent, la chef tranchera.

Chacun peut faire des propositions. Il faudra alors s’adresser au membre du Conseil concerné par celles-ci.

Notre but principal est de rassembler le trésor de l’Huître Majestueuse et de protéger le secret de son existence. Aucune race n’étant réputée plus habile qu’une autre dans l’accomplissement de ces objectifs, elles seront toutes acceptées, sous réserve que les Seigneurs et Dames concernés soient prêts à s’investir pour notre difficile mission.




Ethique et règles


Dans ce but, une intense activité quotidienne sur l’île sera requise, et un goût du secret prononcé sera exigé de chacun de nos membres. Ceux-ci devront toutefois partager entre eux, et entre eux uniquement les informations dont ils disposent concernant les royaumes ennemis.

Les défenseurs de notre secret ne peuvent a priori se fier que les uns aux autres. Les pactes de non-agressions seront tolérés, mais ceux-ci ne pourront être que bilatéraux, et n’engageront en rien les autres membres de la guilde. Les seuls pactes qui nous engagent tous sont la paix, la guerre, les alliances ou la neutralité avec les autres guildes. Ceux-ci seront votés à la majorité par l’ensemble du groupe et devront être respectés.

Les membres de notre guilde devront aller régulièrement visiter les royaumes de leurs voisins pour vérifier que des informations qui pourraient nous intéresser n’y circulent pas. Et puisque la vérité sort de la bouche des enfants, si ceux-ci ne sont pas défendus il ne faudra pas hésiter à détruire de temps en temps les bâtiments des royaumes concernés pour les trouver plus facilement et les faire parler. Il est en effet de notoriété publique que les royaumes qui cachent leur armée ont quelque chose à se reprocher, et sont également susceptibles de cacher des informations. Cette évidence est encore plus vraie pour les royaumes qui attaquent des royaumes plus faibles que les leurs (qui bien souvent sont les mêmes) : en agissant ainsi ils tentent d’intimider nos membres pour nous dissuader de venir chercher la vérité chez eux. En représailles contre ces Seigneurs lâches et méprisables, le cassage de bâtiments sera vivement recommandé, et le membre de notre alliance attaqué de la sorte se devra d’en informer la guilde entière pour que celle-ci agisse en conséquence : il serait en effet intolérable que des informations importantes nous échappent à cause d’une négligence.

Pour ces mêmes raisons, les deux pratiques ci-dessus mentionnées sont absolument proscrites au sein de notre clan. La protection de notre secret nécessitant une défense absolue, tout homme et femme valide du royaume doit être mobilisé pour la défense de nos terres, seuls les enfants et les paysans étant autorisées à se cacher derrière nos murailles. De même, toute attaque d’un de nos membres contre un royaume moins puissant sera considérée comme une attitude suspecte et passible de sanctions lourdes pouvant aller jusqu’à l’exclusion.

_________________
Dame Nienna,
Tyran des forêts de Saralindë
Cheffe vénérée du Pacte secret de l'Huître Majestueuse
... Mais les vents me sont moins qu'à vous redoutables: je plie, et ne romps pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pacte-secret.superforum.fr
 
Le Pacte secret de l'Huître Majestueuse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Barjavel, René] Le grand secret
» Mary C. Jane, auteur de la série Secret (Bibliothèque Rose)
» Un moment d'histoire (Le Secret de la Licorne)
» [SWEET SECRET]
» Secret absolu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Protecteurs du Pacte Secret :: Bibliothèque de l'antre :: Charte de notre guilde-
Sauter vers: